Synopsis

Hassan est né en 1968 au Maroc, au sein d’un milieu difficile, son père «Omar Aârab», fut violé par son oncle Antonio. Hassan fait partie de la première génération marocaine connectée au web, fait l’amour virtuellement, il décida d’immigrer vers l’autre rive pour rejoindre sa bien-aimée qu’il avait rencontré sur un site internet, arrivé en France il y fut accusé de meurtre d’une grande personnalité, déportation à son pays d’origine, atteint d’une crise hystérique il est alors transféré au mausolée «Bouya Omar», il rencontre un groupe d’islamistes radicaux qui le fait pousser au nom de Dieu et du Jihad de collaborer à un attentat terroriste, Hassan est donc emprisonné et torturé suite à son implication, libéré, il décida de s’isoler au sud du Maroc dans un lieu lointain et déserté , au centre un café, s’assoit, se met debout, un camion l’écrase, Hassan est mort.
HASSAN LEKELICHE est une boite à résonance d’une certaine mémoire contemporaine.
C’est l’histoire d’un non-héros dans laquelle se retrouvent des condensés et des compotes de stéréotypes recyclés, Afin de donner voix à un des personnages dramatique.
Une histoire irresponsable, dérisoire, tragique et recyclée dans l’histoire avec un H majuscule, souvent sérieuse et officielle.